Histoire

Si de nos jours, la capucine est une fleur méconnue, son passé et sa renommée en sont tout autre. Cette plante aromatique est originaire d’Amérique du Sud dans la cordillère des Andes. Le peuple indigène des Quechuas y voyait une fleur sacrée aux vertus médicinales incomparables.

Entre ses fonctions détoxifiantes, ses effets antibactériens et ses actions anti-inflammatoires, la capucine où également appelée « Cresson du Pérou » fait partie de ces plantes ancestrales qui reviennent aux goûts du jour à travers l’hortithérapie et la phytothérapie.

Sa Présence en Europe est due à la colonisation de l’Amérique Latine à partir du XVème siècle. Courant XVIIème siècle, les colons hollandais ont exportés ce végétal majestueux en y voyant une plante d’ornement et d’alimentation qui pouvait nourrir le vieux continent.

Dès son arrivée en Europe, elle est adoptée et surnommée « l’impératrice des Indes » démontrant la valeur spirituelle qui y était associée. Il en résulte d’une omniprésence de la capucine dans les lieux religieux, et dans l’alimentation royale. C’est tout naturellement que le nom vernaculaire tirerait son origine du capuchon de l’habit des moines Capucins.

Les citadins la considérant comme une des plus belles plantes annuelles, elle voit sa consommation alimentaire réduire au cours du temps, alors que son utilisation décorative ne cesse d’augmenter.

 

Cultiver la capucine

De la famille des Tropaéolacées, la capucine se sème par paquet de 2-3 graines, de mars à juin, et voit ses premières fleurs apparaître en quelques semaines seulement et ce jusqu’aux premières gelées. De petites ou grandes tailles, les nombreuses variétés de capucine nous offrent des fleurs aux couleurs variées allant du blanc au rouge en passant par le jaune orangé.


Cette incontournable des jardins n’est pas difficile. Même si elle préfère les sols bien aérés et frais, elle peut également trouver son bonheur avec un sol pauvre. Le plus important pour lui assurer une croissance pérenne est d’offrir une exposition ensoleillée et de l’arroser régulièrement. Il ne faut pas hésiter à enlever les feuilles et fleurs fanées.

 

Le petit + ceercle

Cultiver les capucines de manière annuelle offre un meilleur goût lors de la consommation

 

Cuisiner la capucine

La capucine possède des feuilles riches en vitamine C. Pouvant être consommés crus dans des salades, les feuilles et les fleurs sont les deux éléments les plus utilisés dans l’alimentation actuelle. Les fleurs colorées peuvent également venir égayer vos plats et apporter une touche raffinée.
Les graines peuvent être consommées comme les câpres et servir d’accompagnement. Information plus surprenante, les racines peuvent également être mangés crues ou bien cuites.

Souvent, sans le savoir, nous consommons de la capucine à travers de nombreux produits pharmaceutiques naturels.

 

Épater vos amis avec des chips de capucine !

Ingrédients :

  • Feuilles et fleurs fraîches de capucine
  • Huile d’olive
  • Estragon
  • Romarin
  • Gros sel

Étapes à suivre :

  • Prélever des grandes feuilles et fleurs de capucine en coupant la tige
  • Rincez les à l’eau
  • Préchauffez le four à 200°C pendant 5 min
  • Déposez les feuilles et les fleurs sur une plaque avec du papier cuisson
  • Ajouter un bon filet d’huile, l’estragon, le romarin et une pincée de gros sel
  • Laisser cuire 4-5 minutes
  • Quand les feuilles commencent à devenir translucides, sortez la plaque du four
  • Déposez les feuilles sur du papier absorbant. 
  • Dégustez avec un peu de citron, du houmous et du pain libanais !

Astuce : En cas de toux, bronchite, rhume ou encore de grippe, utilisez quelques feuilles fraîches que vous viendrez recouvrir d’eau chaude. Laissez infuser une dizaine de minutes puis dégustez votre tisane miracle !