New !

La box de plants d'automne est disponible

Répulsifs et insecticides naturels

La France est le troisième plus gros consommateur mondial et le premier utilisateur de pesticides en Europe. Chaque année, ce ne sont pas moins de 110 000 tonnes de produits chimiques qui sont utilisés en agriculture et se retrouvent dans les sols, polluant ainsi les eaux. Cet usage de traitement des plantations représente un redoutable danger pour les hommes, la biodiversité et les animaux domestiques. Plantes, insectes prédateurs et recettes écologiques permettent de lutter efficacement contre les nuisibles du jardin potager tout en préservant la planète.

Les différents types d’insecticides et de préparations efficaces et biologiques

En France, nous consommons de nombreux fongicides, herbicides et insecticides dans les jardins comme dans les champs. Les mixtures à base de produits frais et naturels sont une bonne alternative, préservant ainsi la biodiversité. Les mélanges phytosanitaires ont des effets destructeurs sur la nature car ils terminent bien souvent leur course dans les eaux ou dans les sols et sont ingérés par des animaux qui se retrouvent ainsi contaminés.

Pour le jardinier, il n’est jamais très agréable de perdre une bonne moitié de ses cultures,  notamment à cause du ravage des insectes nuisibles. Pour les éliminer définitivement, plusieurs techniques simples, écologiques et radicales sont possibles. Plantes répulsives, auxiliaires bénéfiques du jardin ou emploi de préparations naturelles sont autant de moyens de lutte anti-insectes avérés.

Comment utiliser l’action des plantes pour se débarrasser des parasites ?

De nombreuses variétés de plantations ont l’avantage de pouvoir éloigner les nuisibles. Ces dernières dégagent souvent une odeur particulièrement déplaisante pour les moustiques, mites, mouches et acariens. Ces plantes peuvent aussi offrir le gîte et le couvert aux insectes bénéfiques du potager. Elles répondent ainsi aux besoins vitaux de ces derniers qui n’ont plus aucune envie de s’en aller.

Un choix de fleurs pour repousser les nuisibles

Certaines fleurs ont le pouvoir de chasser les indésirables du potager. L’odeur dégagée par ces dernières perturbe les sens et modifie parfois les hormones laissées par les insectes. C’est le cas pour les fourmis dont la trajectoire peut être modifiée. Il est intéressant de garder en tête quelques variétés de cultures à planter aux côtés des plantes potagères :

  • Les sachets de tanaisie à la maison : la tanaisie séchée est très utile pour éliminer des armoires les mites, acariens ainsi que leurs œufs respectifs. Il est aussi possible de disposer des sachets dans les paniers des chiens ou des chats. Au potager, la tanaisie chasse les limaces et les escargots, le doryphore ou les mouches blanches.
  • Le basilic et la citronnelle : ces deux plantes très odorantes repoussent les moustiques, les aleurodes et les fourmis. Il est courant de trouver des plants de basilic entre les cultures du potager.
  • La menthe poivrée : il s’agit d’une super plante anti-insectes nuisibles, car elle agit contre bon nombre d’entre eux. Mites, mouches, moustiques et araignées ne lui résistent pas. En infusion, vaporisez la menthe poivrée sur les légumes du potager pour les protéger des altises et des punaises.

Des plantes-hôtes pour accueillir et protéger les insectes prédateurs

Pourquoi ne pas favoriser la venue des auxiliaires prédateurs du jardin en leur offrant le gîte et le couvert ? Pour faire le plein de valeureux soldats, rien de plus simple : plantez des végétaux attirants comme les œillets d’Inde pour les syrphes, l’ortie et le séneçon pour les coccinelles ou la capucine, l’aneth ou le fenouil pour les chrysopes. En journée, les insectes bénéfiques se régaleront des indésirables avant de rejoindre les pots, écorces et tas de feuilles pour passer la nuit.

Les insectes auxiliaires et leur action de protection essentielle

Paradoxalement, pour tuer pucerons, escargots et larves de nuisibles, rien ne vaut l’assistance d’insectes prédateurs. Cette solution rapide et efficace est encore trop souvent écartée au profit de techniques plus invasives. Prendre soin de ces petites bêtes de l’ombre suffit à préserver les cultures. Alors quels sont les insectes bénéfiques au potager ?

  • La chrysope ou « lion des pucerons » : exerce le même rôle que la très estimée coccinelle. Larves comme adultes dévorent des pucerons par centaine sous le soleil printanier.
  • Le carabe : petit insecte de la famille des coléoptères, ce rampant se régale de chenilles du matin au soir.
  • Le staphylin odorant : le plat préféré de ce petit auxiliaire ? Les œufs de gastéropodes en purée ! Les larves de la mouche du chou attirent aussi son attention.

Les ingrédients et mélanges biodégradables pour traiter les plantations

Pour remplacer les puissants insecticides toxiques pour les hommes et la planète, rien ne vaut les recettes faites maison à base de matières végétales et d’ingrédients naturels. En cuisine, le jardinier peut mélanger, diluer, vaporiser ou appliquer directement chaque mixture sur les feuilles et tiges infestées.

Des exemples de produits préventifs et curatifs bio

Certaines matières minérales et végétales peuvent être utilisées pures sur ou aux pieds des plants du jardin potager :

  • La sciure de bois : utilisée comme paillage autour des bulbes et jeunes plants du potager, la sciure de bois a pour effet d’éloigner les escargots et les limaces.
  • La terre de Diatomée : il s’agit d’un insecticide bio d’origine minérale, issu d’une roche volcanique appelée diatomite. Les araignées et gastéropodes ne supportent pas la silice déshydratante.
  • La poudre de graines de piment rouge : les piments broyés peuvent être utilisés purs sur les feuilles des plantes infestées par les fourmis. En vaporisateur, il est préférable de mélanger une cuillère à soupe de poudre de piment dans une demie tasse d’eau avec une dose de savoir noir.

Des astuces pour fabriquer des solutions naturelles DIY

Voici nos conseils pour préparer vous-même des recettes naturelles et biologiques anti-parasites :

  • L’infusion curative à l’ail : pour traiter la plante infestée par des parasites, vous pouvez réduire les bulbes d’ail ainsi que leurs têtes en purée à mélanger à un peu d’eau. Ajoutez à la mixture un peu de savon de liquide vaisselle. À l’aide d’un vaporisateur, pulvérisez les tiges et les feuilles.
  • Un spray au vinaigre blanc et au bicarbonate de soude : cette recette est déjà particulièrement utilisée à la maison afin de déboucher les éviers. Il s’agit d’un insecticide sans risque pour la biodiversité et pour le corps. Il faut donc préparer une cuillère à café de bicarbonate et une cuillère à soupe d’huile végétale dans un litre d’eau. Il est possible de remplacer le bicarbonate par du vinaigre blanc.
  • Une solution à base d’huile et de savon noir : ce produit a des propriétés répulsives particulièrement efficaces. Il suffit simplement de diluer du savon noir dans un litre d’eau et de vaporiser le tout sur le feuillage de la plante attaquée.
  • Un vaporisateur à l’huile de neem : il s’agit en fait d’une mixture à base de margousier, un arbre très présent en Inde. Les effets de l’huile de neem ont été observés sur plus de 400 espèces de nuisibles !

À la maison ou au cœur du jardin potager, le jardinier a parfois la désagréable surprise de constater les dégâts des insectes nuisibles. Pour préserver la santé des animaux, des hommes et de la planète, il est important de délaisser les produits toxiques et préférer les solutions naturelles et écologiques. En jardinage, mieux vaut prévenir que guérir. Nourrir ses plantes et son sol permet de fortifier les plantations qui seront alors en mesure de mieux lutter contre les attaques des nuisibles.

Recevez le calendrier du potager

Bons plants, astuces de jardinage et recettes de saison

Recevez par mail le calendrier du potager

Tous nos conseils pour jardiner et composter sur son balcon chaque mois dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le calendrier du potager

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0.00