La matière sèche, indispensable à l’équilibre du compost

le composteur à planter - à partir de 29€

Quand on parle de compostage, on pense souvent à la revalorisation des déchets de cuisine, comme les épluchures de fruits et de légumes. Pourtant, un compost n’est pas uniquement composé de matières humides. Le compost a besoin d’apports réguliers en déchets secs pour garantir son équilibre, sa richesse en nutriments et sa durabilité dans le temps. Souvent négligée, la matière sèche est indispensable au bon fonctionnement de votre compost !

Dans cet article, nous vous expliquons plus en détail ce que sont les matières sèches et leur rôle essentiel au compost, que ce soit dans votre composteur d’appartement ou de jardin. Vous retrouverez une liste non exhaustive de matières sèches à trouver facilement chez soi et à composter.

Comment définir la matière sèche au compost ? 

Déchets secs, bruns ou carbonés, quelle différence avec les déchets humides, verts ou azotés ?

Les déchets secs, bruns ou carbonés… sont autant de termes différents pour désigner le même type de biodéchets, essentiels au bon déroulement du compostage. Pour mieux comprendre ce qu’ils désignent et leur intérêt au composteur, il est intéressant de se tourner vers leurs contraires.

En effet, l’on oppose régulièrement les déchets secs aux déchets humides, les déchets carbonés aux déchets azotés, ou encore les déchets bruns et les déchets verts. Ils se distinguent de par leur texture, leurs apports et leurs couleurs. Ainsi, les matières sèches sont des éléments secs, rigides, bruns, riches en carbone, en opposition aux biodéchets verts, mous, humides, et riches en azote. 

Nos composteurs designs & compacts 🌱

Cultivez et compostez en ville (en intérieur ou extérieur)

Facile & Sans odeur

Fabrication artisanale

Design

Compact

Modulable

Éligible aux subventions

Découvrir nos lombricomposteurs

Quelques exemples de matières sèches

Alors c’est quoi concrètement, la matière sèche ? 

La matière sèche par excellence et la plus accessible, c’est le carton. Vous pourrez toutefois trouver bien d’autres déchets bruns dans votre maison ou dans votre jardin ! 

En voici une liste non exhaustive :

  • Carton
  • Papier (sauf papier glacé)
  • Papier essuie-tout (sopalin)
  • Feuilles mortes
  • Paille
  • Sciure et copeaux de bois
  • Petites branches
  • Herbe sèche

De manière générale, pensez à découper ces déchets secs en petits morceaux avant de les introduire dans votre compost, cela facilitera leur décomposition (notamment par nos amis les vers si vous avez opté pour un lombricomposteur). N’hésitez pas à vous constituer une réserve de ces différents éléments à proximité de votre (lombri)composteur, afin de ne pas oublier d’en ajouter régulièrement et de faciliter l’action de décomposition de vos biodéchets.

Matière sèche compost

Le rôle incontournable de la matière sèche au compost

L’apport de matières sèches est indispensable au bon équilibre du compost. 

S’il y a bien une règle d’or à respecter dans un composteur ou un lombricomposteur, c’est celle de l’équilibre entre les matières organiques riches en eau et les matières plus sèches. A chaque fois que vous mettez des déchets humides dans votre compost, pensez à ajouter une quantité équivalente de déchets secs ! 

La matière sèche, la garantie d’une bonne structure du compost

Structurants et riches en carbone, les déchets secs sont nécessaires au processus de compostage à bien des égards. Ils sont la clé d’un compost aéré, pas trop humide, et de la récolte d’un humus de qualité.

Aérer le compost 

Les déchets secs, structurants, favorisent la circulation de l’oxygène et l’aération du compost, un élément essentiel au processus de compostage. Seuls, les déchets humides ne laissent pas suffisamment circuler l’air. 

Contrebalancer l’humidité du compost

De plus, les matières sèches contrebalancent l’humidité des déchets verts. Elles absorbent l’excédent d’humidité, pour un compost ni trop sec, ni trop humide. Comme nous allons le voir par la suite, un compost trop humide est la porte d’entrée aux mauvaises odeurs et aux nuisibles.

Produire un humus de qualité

Enfin, au compost, les déchets humides, riches en azote, se décomposent rapidement, mais créent peu d’humus. En revanche, ils apportent des éléments nutritifs, garantissant la fertilité du terreau issu de la décomposition des biodéchets. A l’inverse, les matières sèches, riches en carbone, sont plus lentes à décomposer. Elles génèrent davantage d’humus que les matières azotées. Pour que le compostage se fasse dans des conditions optimales, il est essentiel de maintenir un bon rapport carbone/azote, ce rapport se situant idéalement entre 25 et 35. 

Matière sèche récolte humus compost

La matière sèche, un indispensable pour éviter les odeurs et les nuisibles au compost

Comme nous l’avons vu, les matières sèches sont la clé d’un compost bien équilibré. Si cet équilibre est si important, c’est parce qu’un compost mal équilibré engendre des désagréments, à l’image des mauvaises odeurs ou de l’invasion de nuisibles. Les déchets secs sont vos meilleurs alliés pour prévenir et lutter contre ces problèmes !

Pour en savoir plus sur ce sujet, découvrez notre article Les 5 problèmes les plus fréquents au compost.

Réguler l’acidité du compost et les mauvaises odeurs 

D’une part, un compost trop humide, ou trop vert, aura une acidité excessive. Au fil des jours et des semaines, cette acidité occasionnera de mauvaises odeurs. Pour éviter ce désagrément, il faut laisser une place suffisamment importante aux… matières sèches, vous l’aurez compris ! Ce problème d’acidité se régule aussi avec l’apport de coquilles d’œufs broyées, qui ont la propriété de rééquilibrer le PH de votre compost.

Prévenir et lutter contre l’apparition de nuisibles

D’autre part, un compost trop humide ou trop sucré (avec l’apport de déchets de fruits) favorise l’arrivée d’insectes nuisibles, à l’image de mouches et de moucherons. Lorsque notre compost se trouve à l’intérieur, cela peut vite devenir agaçant de les voir voleter partout ! En absorbant l’excès d’humidité, l’apport de matières sèches permet de prévenir et de lutter contre leur apparition.

Vous l’aurez compris, il faut imaginer votre compost en formation comme un organisme vivant aux besoins différents, auxquels il faut répondre pour garantir sa bonne santé. 

Désormais, les matières sèches n’ont plus aucun secret pour vous ! Partie intégrante de la composition de votre compost, elles sont tout aussi importantes que les matières humides issues des fruits et légumes que vous cuisinez. Elles permettent de maintenir un équilibre optimal au sein de votre compost. 

A vous de mettre en pratique ce que vous avez pu apprendre dans cet article, dans votre composteur d’appartement ou votre composteur de jardin ! 😉

Créez votre potager de balcon 🍓

Un potager autofertile pour cultiver et composter sur un petit espace

Facile & Sans odeur

Fabrication artisanale au Portugal

Design

Compact

Modulable

2x plus de récoltes qu’en pot

Découvrir nos potagers

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0.00