New !

Payez en 3x ou 4x sans frais avec Alma

LIVRAISON OFFERTE avec le code JUIN 🌱
Chez vous sous 7 jours 📦

Comment composter sur mon balcon ?

Depuis plusieurs années, le souci de mieux consommer, de mieux s’alimenter, s’accompagne d’un besoin de recycler nos déchets du quotidien, en particulier nos bio déchets avec le compost.

Aujourd’hui encore, 30% du volume de notre poubelle est composé de déchets compostables, composés à … 80% d’eau ! C’est environ 40kg d’épluchures et de déchets organiques qui finissent à la poubelle. Alors pourquoi ne pas transformer ses déchets en or brun ?

Le compostage est un processus naturel de dégradation des matières organiques en un produit stable et riche : le compost.

On retrouve ce processus partout dans la nature et au fond du jardin. Quand on dispose d’une maison, c’est une pratique assez simple et courante. Mais quand on habite en appartement, comment faire si on a juste un intérieur ou un balcon ? Bonne nouvelle : jardiner en ville et composter c’est possible !

Qu’est-ce que le compost ? 

Le compost est le résultat du compostage qui est un processus de décomposition des déchets organiques grâce à des bactéries spécialisées qui vont dégrader les déchets en 6 à 12 mois.

L’action des bactéries du sol entraîne une hausse de la température au cœur du tas de compost jusqu’à 70 degrés, ce qui a pour effet d’éliminer les bactéries pathogènes responsables de maladies et de mauvaises odeurs.

Généralement connus sous forme de gros bac en bois ou simple tas de matières organiques (feuilles, épluchures de légumes …), la plupart des composteurs ne sont pas adaptés aux petits espaces comme les balcons et les terrasses. Habituellement, le compost nécessite l’intervention humaine de retournement pour accélérer le processus.

Bien entendu cette pratique de compostage en tas serait impossible de recycler ses déchets de cuisine directement chez soi, et pourtant c’est possible … en optant pour un composteur de balcon adapté !

Alors quel composteur de balcon choisir ?

Il existe différentes façons de composter sur son balcon, mais bien souvent, c’est le lombricompostage qui est plébiscité par les citadins qui souhaitent avoir un jardin de balcon.

Il s’agit du même processus que le compostage classique, sauf que le brassage et la décomposition de la matière organique se fait par les vers de compost principalement.

Les lombricomposteurs ont donc une capacité de recyclage plus importante à volume équivalent que les composteur. Et oui, les vers de compost peuvent digérer leur propre poids par jour ! C’est donc intéressant d’en posséder un lorsqu’on n’a qu’une petite surface à disposition.

Le bokashi est une nouvelle pratique de compost venue du Japon, fonctionnant avec un petit contenant type bac en plastique dans lequel on dépose ses épluchures ainsi qu’un activateur de compost à base de micro organismes. Le composteur bokashi est ainsi pratique quand on ne dispose que d’un intérieur, mais moins efficace que le lombricomposteur d’appartement.

Il existe différents matériaux pour les composteurs d’appartement : plastique, bois, terre cuite… Les composteurs de balcons en plastique ont un prix attractif mais sont peu esthétiques et surtout de mauvaise qualité : le soleil chauffe les parois et les rends sensibles aux variations de température fatales pour les vers. Les composteurs en bois et en terre cuite régulent mieux l’humidité et la température.

Vous vous demandez quel est le prix d’un composteur de balcon ? Des composteurs compacts en plastiques à moins de 50 euros aux lombricomposteurs design et éco conçus à plus de 200 euros, il y en a pour tout les goûts !

Comment utiliser un lombricomposteur ?

Les lombricomposteur sont assez simples d’utilisation mais nécessitent quelques conseils de prise en main.

Il vaut mieux coupez vos déchets comme vos épluchures de légumes par exemple, en tout petit morceaux.

Cela aidera les vers de terre à les absorber durant le processus de dégradation des déchets.

Les aliments à éviter

Évitez également certains aliments comme les agrumes, les oignons, ail, poireaux (famille des alliacées) et toutes les protéines animales (lait, restes de repas) et les matières grasses.

Pour chaque poignée d’épluchure, apportez le même volume en matière sèche (papier, carton, paille, feuille morte) également coupée en morceaux.

Cela permet de réguler le taux d’humidité bien souvent à l’origine des mauvaises odeurs.

Vérifiez que le lombricomposteur soit bien fermé par un couvercle pour éviter que des mouches ne s’y introduisent.

Comment savoir si son compost est en bonne santé ?

S’il y a de la vie, c’est que tout va bien !

Informez vous sur les insectes du compost et apprenez à les reconnaître.

Le compost vit, pas de panique donc si vous avez quelques moucherons, il suffira d’ajouter un peu de matière sèche et d’éviter les fruits pendant quelques jours.

C’est pourquoi en été, il est conseillé de ne pas laisser le couvercle du composteur ouvert, car cela les attire ! Les mauvaises odeurs apparaissent quand il y a trop d’humidité et pas assez d’air, si c’est le cas brassez votre lombricompost, ajoutez-y de la matière sèche (papier, carton ..) et laissez-le tranquille pendant quelques jours.

Comment utiliser mon compost ?

Il s’agit d’abord de bien faire la distinction entre terreau et compost :

  • Le terreau est un mélange de matières organiques fibreuses, de matières minérales, et d’amendements organiques dont le compost.
  • Le compost entre dans la composition de la plupart des terreaux et sert à le nourrir dans le temps. Ces deux matières viennent en complément l’une de l’autre.

Lorsque votre compost est mûr, nourrissez vos plantes en le déposant à la surface de la terre de vos pots. Dans le temps il formera un excellent engrais. Sur un pot de 10 litres, ajoutez environ 3 litres de compost.

Vous pouvez aussi utiliser le liquide qui s’écoule de votre composteur : le thé de compost. Il s’agit d’un formidable engrais riche en nutriment minéraux et en micro-organismes bénéfiques aux plantes.

  • Diluez le à raison d’un litre de liquide pour cinq litres d’eau.
  • Puis arrosez vos bacs potager, pot de fleur, plante d’intérieur avec !

Vous l’avez compris, le compostage est une pratique vertueuse, écologique et pédagogique.

En optant pour un composteur de balcon ou d’appartement de petite taille, vous pouvez sur très peu de place réduire votre empreinte écologique, tout en valorisant une partie de vos déchets de cuisine, qui iront directement nourrir les légumes du potager et vous donneront de quoi faire à nouveau une cuisine fraîche du balcon !

Le lombricomposteur est un produit tendance qui va s’inviter à l’avenir dans tous les habitats citadins, alors qu’attendez vous pour vous lancer ?

Pour suivre nos aventures et profiter de nos conseils de jardinage urbain, rendez-vous sur notre compte Instagram !

Recevez le calendrier du potager

Bons plants, astuces de jardinage et recettes de saison

Recevez par mail le calendrier du potager

Tous nos conseils pour jardiner et composter sur son balcon chaque mois dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le calendrier du potager

Quelles plantes cultiver en ville ?

Jardiner sur son balcon

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0.00