Engrais naturel au potager : quand et comment ?

Payez en 3x ou 4x sans frais

Les plantes trouvent dans le sol la plupart des éléments nutritifs dont elles ont besoin pour assurer leur développement. Il arrive toutefois que le jardinier fasse un apport supplémentaire à l’aide d’engrais naturel et biologique. En effet, la terre n’est pas toujours bien équilibrée et divers aléas peuvent également appauvrir le sol durant l’année.

Voici comment et quand fertiliser vos plantations potagères pour leur donner toutes les chances de s’épanouir et de faire de belles récoltes.

Qu’est-ce que l’engrais naturel et comment l’utiliser au jardin ?

Les engrais naturels sont un apport ponctuel d’éléments nutritifs essentiels au bon développement des végétaux du jardin. Il en existe différents types dont il est important de rappeler les avantages et missions principales.

Pourquoi fertiliser le sol est-il utile pour les végétaux ?

Nourrir ses plantes et son sol est une étape indispensable pour la survie des végétaux. Les cultures puisent naturellement dans la terre les éléments nutritifs nécessaires à leur développement. L’azote, le phosphore et le potassium sont les nutriments primaires dont ont le plus besoin les plantes.

Le phénomène de lessivage des sols en automne, l’ajout de produits chimiques dans les champs ou de trop longues périodes de sécheresse appauvrissent le substrat et provoquent ainsi des carences.

L’ajout régulier d’un engrais naturel permet de combler ces pertes. Les micro-organismes qui colonisent le sol consomment et digèrent cette matière organique avant de la restituer aux plantes. Le fertilisant permet d’éviter l’apparition de maladies et les problèmes de croissance des semis.               

Les méthodes de fertilisation des plantes du potager

Il existe plusieurs types d’engrais naturels au potager. Il faut d’abord distinguer les fertilisants dits “coup de fouet” des engrais de fond. Les premiers impliquent une action rapide et se répandent davantage au printemps, lorsque les premiers semis voient le jour. Les seconds s’utilisent sur une plus longue durée, parfois plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Les engrais organiques incluent les matières végétales naturelles telles que les coques de cacao, la paille, le purin de feuilles ou encore le fumier d’animaux d’élevages. Ces engrais naturels peuvent être utilisés purs ou dilués dans de grands volumes d’eau afin de mieux les répandre.

Les engrais minéraux sont, quant à eux, très concentrés et sont donc à utiliser avec précision. Il peut s’agir, par exemple, de poudre de roche, d’os broyés ou de phosphates naturels.

Quand faut-il nourrir la terre et les plantations ?

Il n’est pas toujours évident de déterminer avec précision le bon moment pour fertiliser ses plantations potagères. La période propice dépend surtout de la variété de la fleur ou du légume.

Mettre du compost deux fois par an

Les avis divergent sur ce point. La fin de l’automne semble la période la plus indiquée pour étaler du compost afin de protéger la terre laissée à nue par la fin des récoltes. Au printemps, dès la plantation des premiers semis, il est aussi possible d’ajouter du compost à la terre d’origine.

En été, les légumes, fleurs et autres végétaux sont en plein épanouissement et n’ont pas besoin d’un coup de pouce nutritionnel. Quant à l’hiver, c’est la saison de repos des plantations qui ne doivent surtout pas être stimulées par un fertilisant sous peine de faire des efforts inutiles.

Planter des engrais verts pour améliorer la croissance des légumes

Les engrais verts sont en réalité des variétés de plantes servant à enrichir et à améliorer la structure du sol avant l’accueil de nouvelles plantations. Ces légumineuses, graminées et crucifères se développent avant d’être coupés et laissés au sol. En se décomposant, ils apportent à l’humus de bons éléments nutritifs.

Généralement, le jardinier plante les engrais verts soit avant ou soit après les cultures principales. En automne, ces fertilisants préparent le potager pour passer un hiver serein. Sinon, c’est après les premières gelées du printemps qu’il faudra semer les engrais verts afin d’en faire un paillis en août.

La bonne saison pour fertiliser avec des engrais naturels organiques ou minéraux

De manière générale, il vaut mieux fertiliser champs et parcelles à l’automne avec des engrais de fond servant à protéger la terre et à la préparer aux nouvelles plantations. Au début du printemps, avant les premiers semis, il est aussi possible d’apporter de l’amendement organique ou minéral finement dosé.

Nota bene : il existe beaucoup de matières fertilisantes naturelles et autant de manières de s’en servir. Le sang séché, chargé en azote a une action coup de fouet qui dure dans le temps. On l’utilisera plutôt au printemps afin de stimuler les végétaux. Au contraire, la corne ou l’os broyé sont plus lents à agir et peuvent très bien servir en automne.

Comment apporter de l’engrais naturel au jardin ?

Fumier, sang séché, compost, argile ou encore purin de feuilles, peu importe le choix du produit naturel du moment qu’il est adapté aux besoins du végétal à amender. Selon la nature de l’engrais, les méthodes de fertilisation varient.

Quelle utilisation pour un compost mûr ?

Après plusieurs semaines de culture, le compost mûr est prêt à être récolté. Ce dernier peut être utilisé comme paillage et comme engrais naturel. Le compost est riche de matière azotée et carbonée et facilement assimilable par les végétaux. Il est conseillé de mêler le compost mûr au terreau naturel et d’étaler le tout au moins deux semaines avant de planter les premiers légumes. En tant que paillis, il faut en répandre une couche d’au moins 10 cm d’épaisseur, recouverte ensuite de matière sèche comme de la paille par exemple. Pour un bon compost, tout est une question d’équilibre : découvrez nos conseils.

Les arbres fruitiers et les rosiers apprécient le compost tout comme les jeunes plants potagers, les massifs floraux et même la pelouse.

Comment bien planter des engrais verts dans le potager ?

Avant de semer un engrais vert, il faut s’assurer que le sol est bien libéré de toute culture, propre et ameubli. Semez en ligne ou à la volée selon les exigences de la variété choisie. Dans un substrat humide, la levée intervient dans les 10 jours qui suivent la semence. Avant la montée en graines, il faudra couper puis enfouir ou laisser simplement se décomposer ces engrais verts qui seront définitivement éliminés pendant les gelées d’hiver.

Des fertilisants organiques ou minéraux pour une action rapide

Les engrais naturels organiques ou minéraux peuvent s’utiliser purs ou au contraire dilués sous la forme de « jus » par exemple. Les fertilisants chargés en minéraux sont parfois assez agressifs et sont à utiliser avec précaution. Un surdosage peut brûler les racines et les tissus internes de la plante.

En matière de recettes pour le jardin, les idées ne manquent pas : le purin de feuilles consiste en la macération de plantes dans le but d’obtenir un « thé » très concentré à pulvériser ensuite sur les végétaux. La cendre de bois biologique se disperse au pied des arbustes et légumes du potager sans subir de mélange. Il est conseillé de bien se renseigner sur la meilleure utilisation à faire de chaque produit avant de se lancer.

Il existe de nombreux engrais de types différents. Tous cependant ont la même mission : combler les carences des plantes et booster leur croissance au cours de l’année. Les raisons de fertiliser des plantations ne manquent pas et la tentation de le faire au moindre problème observé est grande.

Le jardinier doit donc savoir se renseigner sur les périodes et la manière d’apporter de l’engrais à chaque variété de plantes. 

Les carences des plantes

Jardiner sur son balcon, Uncategorized

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0.00