Les insectes du compost

le composteur à planter - à partir de 29€

Véritable écosystème, le compost grouille de vie ! Les insectes font partie de la faune du compost. Ils sont un excellent indicateur de l’état de santé de votre compost.

Dans leur grande majorité, ces insectes sont bénéfiques à la vie du compost. Détritivores, ils accélèrent la décomposition des déchets. Toutefois, certains insectes sont révélateurs d’un mauvais équilibre du compost et peuvent causer des désagréments.

Apprenez à identifier les insectes présents dans votre composteur !

Les insectes bénéfiques au compost

Les vers de terre

Si votre compost abrite de nombreux vers, c’est le signe de sa bonne santé.

Les vers jouent un rôle primordial au compost :

  • Ils participent activement à la décomposition des déchets organiques,
  • Ils aèrent et brassent le compost.

Les vers présents dans le compost ne sont pas des vers de terre :

  • Les vers de terre ou lombrics communs sont des vers laboureurs. Ils appartiennent à la grande famille des Lumbridacés. Ils vivent en profondeur et creusent des galeries verticales grâce auxquelles ils mélangent le sol. Ils descendent les matières organiques et remontent les oligoéléments.
  • Les vers de compost ou vers de fumier sont différents des vers de terre. Ils appartiennent à la famille des Eseinia. Les vers de compost sont des vers épigés. Ils vivent dans les premiers centimètres du sol, où ils se nourrissent des matières végétales en décomposition.

Le saviez-vous ? Les vers de compost mangent l’équivalent de leur propre poids par jour !

Vers de compost

Les mille-pattes

S’il existe diverses familles de milles pattes (lithobies, iules etc.), ils ont tous un point commun : une multitude de pattes. Mesurant de 1 à 10 cm, ces insectes au corps allongé sont de couleur blanche à gris noir. Lorsqu’ils sont dérangés, ils adoptent une posture de protection en se mettant en boule.

Si des milles pattes se retrouvent dans votre compost, c’est qu’il est en bonne santé ! Ce sont des décomposeurs efficaces :

  • Ils se nourrissent de matières organiques et contribuent à leur fragmentation en morceaux plus petits. 
  • Ils libèrent des enzymes favorisant la décomposition des matières organiques et contribuant à la bonne qualité du compost.
  • Leur présence favorise une meilleure circulation de l’air au sein du compost.
Mille-pattes

Les cloportes

Si vous repérez des petites créatures à carapaces dans votre compost, pas de panique. Ce sont des cloportes, et ils sont bénéfiques pour votre compost !

Les cloportes font partie de la famille des crustacés avec plus de 4000 espèces différentes. Ils mesurent généralement entre 0,5 à 2 cm. Leur carapace est le plus souvent de couleur jaune et brune, parfois grise et transparente.

Ils ne sont pas nuisibles au compost, bien au contraire : 

  • Ils contribuent à la décomposition de la matière organique au compost. Ils préfèrent la matière végétale en décomposition telles que les feuilles, le bois mort, les champignons… 
  • Ils jouent un rôle clé dans la fertilité et le renouvellement des sols. 
  • Ils participent à la fabrication d’humus à partir de la matière organique.

Laissez-les travailler tranquillement à l’abri de la lumière.

Cloportes au compost

Les collemboles

Si vous apercevez de toutes petites bêtes blanches se déplacer dans votre composteur, ce sont probablement des collemboles, de vrais pros du compostage ! Leur présence est un indicateur de bonne santé du compost.

Les collemboles représentent une vaste famille, qui se divise en plus de 3000 espèces.

Ils sont tout petits : 2 mm en moyenne. Ils ne possèdent pas d’ailes. Les collemboles du sous-sol revêtent des couleurs blanches, beiges ou brunes.

Les collemboles jouent un rôle essentiel dans l’équilibre du sol

  • Ils participent à la décomposition des matières organiques.
  • Ils contribuent à leur transformation en humus fertile.
  • Ils favorisent l’aération du sol.
Collemboles

Les larves de cétoine

Vous voyez des grosses larves blanches dans votre compost ? Pas de panique, ce sont des larves de cétoines dorées, de jolis coléoptères. Elles ne sont pas nuisibles, au contraire : elles participent à la décomposition de vos déchets ! Les adultes cétoines pondent en mai-juin dans la matière organique.

Attention à ne pas les confondre avec les larves de hanneton ! Contrairement aux larves de cétoine, les larves de hannetons causent des dégâts au jardin. Particulièrement voraces, elles se nourrissent des racines des végétaux. Si leurs larves se ressemblent beaucoup au premier regard, voici comment les distinguer :

  • petite tête, petites pattes, gros cul : larves de cétoine.
  • grosse tête, grandes pattes, petit cul : larves de hanneton.

Les larves de cétoine sont également plus blanches que les larves de hanneton, qui tirent vers le crème/jaune.

Larves de cétoine au compost

Les larves de mouches-soldats

Vous voyez des sortes de cocons marrons ou noirs dans votre compost ? C’est probablement des larves de mouches soldats. Si elles sont assez impressionnantes à voir, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. 

Les larves de mouches soldats favorisent un compostage accéléré des déchets :

  • Elles consomment une grande quantité de nourriture en un court laps de temps pour se transformer en mouche adulte. Elles sont capables de réduire jusqu’à 70% le volume des déchets en quelques semaines seulement ! 
  • Elles accélèrent la maturation du compost.
  • Elles apportent au compost des éléments très nutritifs pour les plantes.
Larves de mouches soldats

Les limaces et les escargots

Les limaces et les escargots sont attirés par les épluchures fraîches au compost, qu’ils adorent venir grignoter.

Si vous avez notre potager composteur, cela peut être problématique car elles tendent à manger vos plants aromatiques et potagers. Elles sont particulièrement friandes des salades. Elles se cachent parfois en haut de la colonne de compostage. N’hésitez pas à les enlever manuellement et les relâcher loin de vos cultures si besoin.

Limaces au compost

Les insectes révélateurs d’un compost déséquilibré

Les fourmis

Parfois, les fourmis arrivent en grand nombre dans notre composteur. Si elles ne posent pas de problème en soi au compost, elles peuvent devenir gênantes si elles se trouvent à proximité de chez vous.

La présence de fourmis dans votre compost est révélatrice d’un compost trop sec

Comment s’en débarrasser ? Veillez à humidifier votre compost, en l’arrosant ou en apportant des déchets humides (comme vos épluchures ou votre tonte de gazon par exemple) ! Les fourmis préfèrent les sols secs.

Fourmis au compost

Les moucherons

Votre composteur est envahi par les moucherons ? C’est le signe que votre compost n’est pas équilibré. Un compost trop humide ou trop sucré (avec l’apport de déchets de fruits) favorise l’arrivée d’insectes nuisibles comme les mouches et les moucherons. Lorsque notre compost se trouve à l’intérieur, cela peut vite devenir agaçant de les voir voleter partout ! 

Comment se débarrasser des moucherons au compost ? 

Pour prévenir l’arrivée des moucherons dans votre compost, pensez à respecter l’équilibre des apports en matière sèche (type cartons) et matière humide (type épluchures). 

Notre conseil : Quand vous apportez vos déchets de cuisine au compost, recouvrez-les d’un volume équivalent de déchets secs. Cela empêchera les moucherons de venir y pondre et de se reproduire !

Si les moucherons sont nombreux autour de votre compost, nous vous conseillons de rajouter du carton en petits morceaux en plus grande proportion par rapport aux épluchures pendant quelques semaines. L’apport de matière sèche permet d’absorber l’excédent d’humidité du compost, favorable aux moucherons. De façon complémentaire, évitez si possible l’apport de fruits pendant quelques temps : en fermentant, leur sucre attirent les mouches.

Moucherons au compost

Vous êtes désormais un expert sur les insectes du compost ! 😉

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0.00