Nourrir ses plantes et son sol

Payez en 3x ou 4x sans frais

Nourrir ses plantes et l’entretien régulier de la surface du terrain de culture font partie des principales actions de jardinage à mener. Au fil des mois et des saisons, il est possible que la terre s’appauvrisse et perdre en qualité et en quantité d’éléments nutritifs. Légumes, fleurs et arbustes peuvent alors souffrir de carences qui fragilisent leurs organismes. Il faut nourrir ses plantes et son sol avec les meilleurs amendements pour retrouver un équilibre.

Comprendre le cycle de vie naturel de la terre

Jardiner à la maison implique d’avoir quelques connaissances sur la nature et la biodiversité. Savez-vous, par exemple, de quoi se compose le terreau de votre potager ? Quels sont les organismes vivants qui grouillent sous vos pieds ? Comment la plante se nourrit-elle naturellement ? Voici ce qu’il suffit de savoir pour mieux jardiner.

De quoi se compose le terreau du jardin potager ?

Bien connaître le type de terreau qui tapisse votre terrain est indispensable pour déterminer les variétés de végétaux à planter. Dans la terre, on trouve généralement de l’argile, du sable et de l’humus. Une couche de déchets végétaux, minéraux et animaux appelée litière vient s’ajouter au-dessus du mélange.

Les plantes puisent dans le substrat les éléments nutritifs essentiels à leur survie. Il s’agit des trois nutriments primaires (l’azote, le phosphore et le potassium) ainsi que des nutriments secondaires (le bore, le calcium, le magnésium, le fer etc.) Toujours dans le sol mais aussi dans l’air, les végétaux captent l’oxygène et l’eau.

Une fois morte, la plante en pot ou en pleine terre tombe au sol et se mêle à la litière. En se décomposant, elle permet aux insectes et aux micro-organismes de se nourrir. De cette matière décomposée, champignons et bactéries fabriquent des nutriments accessibles aux végétaux. Il s’agit donc d’un long cycle complexe et fragile.

Les conditions favorables à la croissance et à la santé des plantes

Quelle est la terre idéale pour y cultiver des végétaux ? Tout dépend de la variété de plantes à faire pousser mais aussi du type de terrain et des conditions météorologiques. Cependant, tous les jardiniers s’accordent à dire qu’un substrat bien aéré, un peu argileux et riche en minéraux et en matière organique est de qualité.

Avec le temps, il peut arriver que le sol manque d’éléments nutritifs. Les activités agricoles et les comportements humains sont très souvent à l’origine de l’appauvrissement du substrat. Utiliser des produits fertilisants chimiques a de lourdes conséquences sur l’environnement. Une terre pauvre en matière végétale nutritive peut aussi être due au phénomène de lessivage des sols. Il s’agit de fortes pluies emportant tous les nutriments sur leur passage.

Repérer facilement les carences des plantations pour mieux les entretenir

Les fortes pluies, l’activité agricole invasive ou encore l’utilisation de produits chimiques rendent la terre plus sensible et plus fragile. Feuilles et racines peuvent alors présenter des signes de carences. Il revient au jardinier d’enrichir le sol de bonne nourriture pour contrer ces manques.

L’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) sont les trois éléments dits primaires, nécessaires au bon développement des végétaux. L’azote sert au procédé de photosynthèse et est donc en partie une source de chlorophylle. Une plante souffrant d’un manque d’azote voit ses feuilles se décolorer. Le phosphore a pour fonction d’assurer l’enracinement et de favoriser la pousse des jeunes plants. En cas de carence, le végétal met sa croissance à l’arrêt et peut finir par périr. Quant au potassium, il renforce les tissus internes de la plante.

Nourrir ses plantes avec de l’engrais bio

Arbres, fleurs et légumes se nourrissent de manière autonome et naturelle en puisant dans le sol les éléments nutritifs dont ils ont besoin. Lorsque ces réserves de nourriture viennent à manquer, il faut apporter de l’engrais au potager. Compost, engrais verts, ou fumier, quel amendement choisir ?

Quand et comment apporter un produit fertilisant au potager ?

La question de la fertilisation finit toujours par se poser. Quand et comment apporter de l’engrais à ses cultures ? Au début de l’automne, après avoir ôté les derniers plants de l’été, il est possible de préparer le terrain pour l’hiver. Une bonne couche de compost (encore immature) permet au sol de ne pas rester à nu. Ajoutez un tapis de paille par-dessus et attendez le printemps.

Deux semaines avant les premiers semis, vous pouvez aussi ajouter du compost mûr. Veillez à bien le mélanger à la terre du jardin, car peu de végétaux supportent être plantés directement dans un amendement. Au fil des jours et des mois, observez bien vos cultures. Certaines auront peut-être besoin d’un engrais « coup de fouet » pour retrouver un peu de vigueur. Attention toutefois, rares sont les produits fertilisants à s’appliquer purs. Il faut bien souvent les diluer avec soin et les disperser en petites quantités.

Quelques engrais organiques ou minéraux à utiliser

Potasse organique, fumier, poudre de corne broyée ou même sang séché, les engrais au potager sont nombreux. Une seule règle : remplacer les produits chimiques par des amendement bio et naturels si ce n’est pas déjà le cas.

Les engrais organiques sont issus de matières végétales ou animales. Il peut s’agir de fientes déshydratées, de purin de feuilles, de farines d’arêtes de poisson, ou encore de consoude. Ces matériaux apportent des sels minéraux sur une longue période, on les appelle les engrais de fond.

Les engrais minéraux sont des substances provenant de gisements naturels ou de de roches. Ils sont souvent fabriqués par des procédés chimiques. Ils apportent une action « coup de fouet » et sont à utiliser avec une grande précaution pour éviter un surdosage.

Des conseils pour protéger les récoltes et le sol du jardin potager toute l’année

En matière de jardinage, mieux vaut prévenir que guérir. En été comme en hiver, il est important de prendre soin de son terrain afin de préparer les futures cultures. Voici quelques conseils pour obtenir de bons légumes, riches en vitamines et admirer de belles floraisons.

Favoriser la rotation des cultures et planter des légumes bio

Dans un potager, pour obtenir des légumes fermes et tendres, il est indispensable d’apprendre à gérer la disposition des parcelles. En plantant chaque année les mêmes variétés aux mêmes endroits, le sol épuise ses ressources. Par ailleurs, les futures récoltes seront de moins bonne qualité et plus sensibles à l’attaque des champignons et des maladies.

La solution ? Pratiquer la rotation des cultures. Plantez des légumineuses comme des fèves pendant l’année n°1. Sur cette même parcelle, semez plutôt des légumes feuilles comme des laitues l’année suivante. Puis enchaînez avec des légumes racine la troisième année. Toutes ces plantations tireront des avantages nutritifs des cultures qui les ont précédées.

Des astuces pour améliorer la fertilité du sol avec la méthode du paillage

Pour améliorer la structure du sol, rien de tel que de pailler son jardin potager. Le paillis a pour fonction de protéger le substrat, de retenir l’eau plus longtemps en été et de limiter l’apparition de maladies cryptogamiques. En plus de toutes ces qualités, le paillage végétal et organique peut se décomposer et délivrer à son tour de bons nutriments dans la terre. Paille, foin, écorces ou copeaux de bois tendre sont autant de matières que vous pouvez disposer au pied de vos plantations.

Nourrir ses plantes et son sol permet d’obtenir de belles plantes vertes et des légumes en bonne santé. Si les végétaux puisent naturellement dans la terre les nutriments nécessaires à leur croissance, il arrive que ces derniers viennent à manquer. C’est alors le jardinier qui apporte le fertilisant salvateur tout en assurant un arrosage et un entretien du jardin régulier.

Recevez le calendrier du potager

Bons plants, astuces de jardinage et recettes de saison

Recevez par mail le calendrier du potager

Tous nos conseils pour jardiner et composter sur son balcon chaque mois dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le calendrier du potager

Laisser un commentaire

Article ajouté au panier
0 Produit - 0.00