Histoire du romarin

Arbuste d’origine méditerranéenne, les Grecs dédiaient le romarin à la déesse Aphrodite et les Romains s’en servaient pour ses vertus médicinales. Ses effets énergisants l’ont élevé dans les mythes au rang de porte bonheur, il était ainsi formé en couronnes pour les mariées et déposé en branches dans les berceaux des nouveaux nés. Au Moyen-âge, le romarin était utilisé contre les mauvais esprits et la peste.

Aujourd’hui, il est principalement cultivé aux Pays-Bas et dans les Balkans d’où il est importé pour la consommation dans le monde entier.

De la famille des Lamiacées, le romarin est également connu pour attirer les insectes pollinisateurs.

Cultiver le romarin

L’arbuste peut faire, selon les variétés, 1m50 de haut et 1m d’envergure. C’est une plante vivace qui se plaît au soleil dans les sols légers, bien drainés et calcaires. Le romarin peut même se bouturer dans le sable !

En pleine terre ou en pot, il se plante entre mars et avril de préférence dans 40 cm de profondeur environ et se plaît à l’abri du vent. Le romarin se récolte jusqu’aux premières gelées. Pour en profiter toute l’année il faut le récolter avant l’hiver et le faire sécher la tête en bas dans un endroit sec. On peut aussi le conserver en introduisant un rameau de l’aromate dans une bouteille d’huile d’olive. Vous obtiendrez ainsi une huile infusée aux parfums d’été tout au long de l’année.

Si le romarin ne s’arrose pas l’hiver, en été il faut l’arroser 1 fois par semaine la première année. À partir de l’année suivante, un arrosage mensuel suffit

Après la floraison, taillez chaque année votre romarin pour supprimer les fleurs fanées et favoriser l’apparition de nouveaux rameaux. Ne taillez cependant plus après septembre et avant la fin des gelées au printemps. Récoltez entre avril et octobre avec un sécateur les extrémités des tiges.

Tout se composte dans le romarin !

Cuisiner le romarin

Le romarin est un allié contre les ballonnements intestinaux et les douleurs abdominales grâce à son action spasmolytique et diurétique. Il agit également sur le système nerveux car c’est un énergisant mais il calme la nervosité et les troubles liés à la fatigue. Un aromate bien connu des recettes de phytothérapie pour ses effets décongestionnants en cas de rhume, d’asthme, de sinusite lorsqu’on l’utilise en inhalant son huile essentielle.

Recette : le gigot d’agneau au romarin

Avec l’équipe on a eu envie de se replonger dans nos souvenirs de gigot d’agneau de 7h des fêtes de fin d’année dont les photos du dîner nous donnent encore l’eau à la bouche ! Car oui le romarin c’est l’aromate de l’été mais qu’est ce que c’est bon aussi l’hiver …

On vous glisse la recette ici :

Ingrédients

  • 1 gigot d’agneau de 2kg environ
  • 3 branches de romarin frais ou séché
  • 4 gousses d’ail
  • 2 carottes
  • 2 oignons
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 verre de vin blanc sec
  • 2 échalotes
  • Huile d’olive
  • 15 cl d’eau
  • Sel
  • Poivre

Préparation

Étape 1 : Préchauffez votre four à 120° et découpez vos oignons et échalotes en petits cubes et vos carottes en rondelles.

Étape 2 : Faites dorer votre gigot dans une cocotte en fonte allant au four dans lequel vous aurez mis un peu d’huile d’olive, 2 gousses d’ail en chemise et 1 branche de romarin. Lorsqu’il est bien doré, réservez-le.

Étape 3 : Rajoutez un peu d’huile d’olive dans le fond de la cocotte au besoin et ajoutez les carottes, les échalotes, les oignons, le restant d’ail et de romarin. Faites revenir et suer le tout à feu vif puis déglacez au vin blanc. Couvrez pendant 5 min puis décollez les sucs de cuisson avec une spatule en bois.

Étape 4 : Remettez le gigot dans la cocotte avec le laurier. Arrosez le gigot avec la sauce rallongée avec 15 cl d’eau.

Étape 5 : Enfournez pour 7h environ et arrosez-le toutes les heures environ. Retournez-le à mi-cuisson. 

Servez-le avec une purée maison ou des pommes de terre sautées.

Bon appétit !

 

Si vous reproduisez nos recettes, partagez-les nous sur les réseaux sociaux en mentionnant Ceercle (Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter)

Lire aussi : Le radis, La tomate, Le basilic, Le thym, La capucine